[Total : 22    Moyenne : 3/5]

La poudre pulpe de pain de singe bio antioxydant naturel puissant peut s’utiliser comme complĂ©ment alimentaire.

Elle est traditionnellement utilisĂ©e par les populations subsahariennes pour la remise en forme du corps et ainsi, de l’esprit: Ses fortes teneurs en vitamines (notamment la vitamine C) et en antioxydants permettent en effet de donner du tonus au corps, tandis que la quantitĂ© importante de fibres (environ 40%) est bĂ©nĂ©fique pour la digestion.

Utilisation de la poudre de pulpe de pain de singe bio:

– La poudre pulpe de pain de singe bio peut se consommer telle quelle, mĂ©langĂ©e Ă  un verre d’eau (fraĂźche en Ă©tĂ©, vous aurez une boisson dĂ©saltĂ©rante originale et efficace!). On obtient alors une boisson traditionnelle appelĂ©e “bouye” au SĂ©nĂ©gal, acidulĂ©e et dynamisante.

Le baobab sauvage bio produit la pain de singe

Le baobab sauvage bio produit la pain de singe

– On peut aussi mĂ©langer une ou deux cuillerĂ©es de pulpe dans un yaourt ou dans un jus de fruit. On bĂ©nĂ©ficiera alors des qualitĂ©s nutritives et Ă©nergĂ©tiques du baobab, tout en conservant une alimentation habituelle.

– Enfin, son goĂ»t acidulĂ© se marie trĂšs bien avec de nombreuses pĂątisseries… avis aux gourmands! Vous pourrez ainsi intĂ©grer notre poudre pulpe de pain de singe bio Baomix Ă  vos cookies, vos cakes ou vos muffins, sans altĂ©rer le goĂ»t de vos recettes prĂ©fĂ©rĂ©es et en y ajoutant ce petit plus Ă©nergĂ©tique pour tenir toute la journĂ©e!

Acheter du Baobab et du Goji biologiques et des complĂ©ments alimentaires naturels et biologiques, riches en antioxydants naturels puissants pour la vitalitĂ© du corps et de l’esprit sur Biologiquement.com, la boutique en ligne de la SociĂ©tĂ© AGOJI : fruit bio en ligne


[Total : 79    Moyenne : 2.9/5]

Dans la poudre de pulpe de pain de singe biologique, baobab bio antioxydant naturel puissant Baomix on trouve des acides aminĂ©s, du glucose, du fructose, de l’amidon, des minĂ©raux dont du calcium (trois fois plus que le lait) du phosphore, du fer, du potassium, du sodium, du magnĂ©sium, du manganĂšse, et du zinc et bien d’autres nutriments. L’on trouve aussi dans le pain de singe de nombreuses vitamines, A, groupe B, C, PP et des fibres alimentaires.

C’est pour nous faire bĂ©nĂ©ficier de toutes ces vertus que la pulpe de pain de singe bio est rĂ©duite en poudre par Baomix et vendu sur Biologiquement.com comme complĂ©ment alimentaire bio.

Poudre de pain de singe bio Baomix, riche en antioxydants puissants

Poudre de pain de singe bio Baomix, riche en antioxydants puissants

En superfruit tonifiant, le pain de singe bio est recommandé lors des périodes de convalescence (aprÚs une maladie ou épisode infectieux).
C’est un excellent rĂ©gĂ©nĂ©rant qui s’adresse mĂȘme aux personnes intolĂ©rantes au gluten. Le pain de singe bio est Ă©galement utile pour supplĂ©menter les rĂ©gimes vĂ©gĂ©tariens pauvres en protĂ©ines et en fer.
Les sportifs peuvent aussi s’y intĂ©resser : de nombreux athlĂštes ont accueilli le pain de singe dans leur alimentation.
De plus, voilĂ  un complĂ©ment alimentaire particuliĂšrement adaptĂ© au enfants. Par sa richesse nutritionnelle, la pulpe de pain de singe bio leur apporte un grand nombres de vitamines, minĂ©raux et acides aminĂ©s indispensables Ă  une croissance harmonieuse. une saine et naturelle maniĂšre de combler les carences d’une nourriture moderne pauvre en nutriments.
On peut penser Ă  la poudre de pulpe de baobab bio d’une maniĂšre plus “thĂ©rapeutique”, pour soulager les troubles du transite intestinal, qu’il s’agisse de diarrhĂ©es ou de constipation. Son action anti-inflammatoire est utile pour accompagner les traitement mĂ©dical de certaines maladie rhumatismales (arthrose, arthrite), par l’apport de micro-nutriments indispensables et d’acides aminĂ©s. Les scientifiques font Ă©galement mention de son usage dans la prĂ©vention du vieillissement (antioxydant naturel puissant), pour accompagner un diabĂšte, des affections respiratoires, des maladies cardia-vasculaires et neurodĂ©gĂ©nĂ©ratives, voire auto-immunes.

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Acheter du pain de singe biologique Baomix sur Biologiquement.com


[Total : 38    Moyenne : 3/5]

Le pain de singe bio antioxydant naturel puissant propose une pulpe Ă  faible teneur en eau (de 5 Ă  15%), riche en vitamine C (de 130 Ă  300 mg pour 100 g),en minĂ©raux (calcium et magnĂ©sium: de 5 Ă  6 %), et en amidon (40% et plus), avec une teneur assez Ă©levĂ©e en sucres (de 20 Ă  30%). Les graines sont une source intĂ©ressante de protĂ©ines et d’huile antioxydante.

AprĂšs cuisson ou grillage, elles sont consommĂ©es directement ou utilisĂ©es comme Ă©paississant sous forme de poudre. Selon les rĂ©gions, on les prĂ©fĂšre fraĂźches, grillĂ©es ou torrĂ©fiĂ©es en remplacement du cafĂ©. RĂ©duites en poudre, elles fournissent une farine riche en protĂ©ines (jusqu’à 48%) et vitamine B1 (jusqu’à 2%). PressĂ©es les graines de pain de singe bio donnent une huile comestible, riche en acides gras des trois grandes familles d’omĂ©ga: 9 (acide olĂ©ique), 6 (acide linolĂ©ique) et 3 ( acide alpha-linolĂ©nique). Outre son usage alimentaire, cette huile est utilisĂ©e de façon traditionnelle pour soigner les brĂ»lures. Plus rĂ©cemment, on l’a vue apparaĂźtre en cosmĂ©tologie pour son pouvoir hydratant et sa stabilitĂ© naturelle.

Baoil, l'huile de graines de pain de singe biologique riche en antioxydants puissants

Baoil, l’huile de graines de pain de singe biologique riche en antioxydants puissants

Achetez de l’huile de pain de singe biologique certifiĂ©e Ecocert sur la boutique en ligne Biologiquement.com


[Total : 35    Moyenne : 3.1/5]

Propriétés de la Feuille (poudre) de baobab le pain de singe bio des graines et de son écorse des prosuits antioxydant naturel sauvage

HĂ©morroĂŻdes (internes)
3 cuillerĂ©es Ă  soupe dans un quart de litre d’eau Ă  consommer en un seule prise et Ă  rĂ©pĂ©ter pendant 3 jours dans la semaine.
Battre correctement le mĂ©lange jusqu’à obtention d’un mĂ©lange homogĂšne, concentrĂ© et gluant qu’on donne Ă  boire au patient.
Le traitement est long, il peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois en fonction de l’ampleur de la maladie. Selles pñteuses, bourdonnements dans le ventre pendant quelques heures.

écorce de baobab sauvage biologique utilisé à titre médical depuis des millénaire en Afrique

écorce de baobab sauvage biologique utilisé à titre médical depuis des millénaire en Afrique

Écorce fraüche de baobab sauvage bio
Plaie de circoncision
Asperger chaque jour et pendant une semaine la plaie avec le substrat obtenu aprĂšs Ă©crasement de l’écorce.
Ecrasement dans une petite quantitĂ© d’eau de l’écorce fraĂźche jusqu’à l’obtention d’un substrat.
Au bout de 7 jours on obtient la cicatrisation de la plaie. La plaie doit ĂȘtre laissĂ©e en contact de l’air.
Écorce de baobab bio sauvage
DĂ©veloppement de l’organisme Ă  l’allure du Baobab.
3 poignĂ©es du produit mĂ©langĂ© Ă  l’alimentation de l’animal (rĂ©guliĂšrement).
Écorce de baobab mĂ©langĂ©e Ă  celle du Poupartia birrea le tout rĂ©duit en poudre.
Chez le bƓuf on observe un dĂ©veloppement extraordinaire du la bosse.
Poudre des feuilles de baobab
Constipation des animaux
1 litre de mĂ©lange administrĂ© Ă  l’aide d’un tuyau. A rĂ©pĂ©ter le lendemain.
1/2 kg de poudre dans 2 litres d’eau, Ă  battre fortement jusqu’à l’obtention d’un mĂ©lange homogĂšne concentrĂ©.
Aprùs deux utilisations l’animal retrouve sa forme
Constipation chez les personnes
3 cuillerĂ©es Ă  soupe dans un quart de litre d’eau Ă  consommer en une seule prise
Battre correctement la solution jusqu’à obtention d’un mĂ©lange homogĂšne, concentrĂ© et gluant qu’on donne Ă  boire au patient
On est déconstipé dans les deux à trois heures. Selles pùteuses et bourdonnement dans le ventre pendant quelques heures.
Vieille coque du fruit de pain de singe calcinée réduite en poudre
Traitement des dermatoses
Appliquer réguliÚrement le mélange sur toutes les parties couvertes par les dermatoses
3 pincées de la poudre mélangée au beurre de vache.
Au bout de quelques jours (variables) on constate la disparition des dermatoses
Vieille coque de fruit de pain de singe calcinée réduite en poudre
Plaies incurables
Laver soigneusement la plaie et la couvrir avec une Ă  deux pincĂ©es de la poudre. Chaque pansement doit durer 2 Ă  3 jours avant d’ĂȘtre nettoyĂ©.
CalcinĂ©e la coque, l’écraser et la rĂ©duire en poudre
Si la plaie n’est pas trùs profonde, la cicatrisation est obtenue en quelques jours
Traitement de panaris
Le mĂ©lange obtenu dans le cadre de traitement des dermatoses est utilisĂ© pour recouvrir le doigt atteint. Faire 7 Ă  10 applications Ă  raison d’une application/jour.
3 pincées de la poudre de vieille coque calcinée à mélanger avec du beurre de vache pour obtenir un mélange pùteux
AprÚs 7 applications les douleurs sont entiÚrement atténuées.
Traitement de la teigne et de déparasitage externe des animaux
Appliquer rĂ©guliĂšrement le mĂ©lange jusqu’à disparition des boutons ou des parasites
Ecraser la coque calcinĂ©e pour obtenir de la poudre qu’on mĂ©lange avec du beurre de vache pour obtenir un mĂ©lange pĂąteux
Raser des poils et appliquer le mĂ©lange pĂąteux sur tout le corps de l’animal
Amande des graines de baobab bio
Pour calmer le Hoquet
Une cuillerĂ©e Ă  cafĂ© du produit diluĂ©e dans un verre de l’eau ou de lait
Ecraser l’amande des graines et servir dans un liquide (eau/lait)
Utiliser surtout pour les enfants
Poudre de pulpe de pain de singe bio
Aphrodisiaque
1 cuillérée à café dans un verre de lait ou une tasse de bouillie à consommer à volonté
Pulpe de baobab mélangée à la poudre et Euphorbia forskalii
Augmente la quantité de sperme. Conseiller seulement pour les adultes.

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com


[Total : 10    Moyenne : 3.6/5]

Les multiples utilisations et vertus des diffĂ©rents produits du baobab biologique ne sont plus Ă  dĂ©monter. En dehors de celles signalĂ©es au BĂ©nin, le baobab prĂ©sente d’autres utilisations indiquĂ©es par d’autres auteurs de par le monde.

TrĂšs rĂ©cemment, les diverses utilisations traditionnelles des produits du baobab ont Ă©tĂ© rĂ©capitulĂ©es par Dweck (1997). Ainsi, la poudre des feuilles, la pulpe du pain de singe bio et les graines sont utilisĂ©es par les populations rurales dans les traitements de l’asthme, la fatigue,des otites, des plaies incurables et dans la rĂ©gulation de la tension artĂ©rielle. Dans la mĂ©decine traditionnelle indienne, les Ă©corces sont utilisĂ©es comme antipyrĂ©tique et la pulpe du pain de singe bio contre la diarrhĂ©e et la dysenterie (SidibĂ© et Williams 2002). Par ailleurs, Adesanya et al. (1988) ont signalĂ© l’utilisation de l’écorce contre l’anĂ©mie au Nigeria. En Afrique de l’Est, Wickens (1982) a dĂ©montrĂ© la prĂ©sence dans l’écorce, la pulpe du pain de singe et les graines des antidotes contre les poisons occasionnĂ©s par Strophantus sp. Par ailleurs, Andrianaivo-rafehivola et al. (1995) ont dĂ©montrĂ© l’efficacitĂ© de l’huile extraite des graines de baobab dans la lutte contre les maladies du foie.
(Baumer 1995) a signalĂ© l’exportation de la pulpe du Soudan vers les industries pharmaceutiques britanniques qui l’utilisent dans la fabrication de produits anti-inflammatoire. L’ensemble de ces utilisations reconnues Ă  l’espĂšce serait Ă©videmment dĂ» Ă  la richesse de ses diffĂ©rents produits en composantes nutritives et en antibiotiques. En effet, il a Ă©tĂ© notĂ© dans les diffĂ©rents produits de l’espĂšce la prĂ©sence des alcaloĂŻdes, des tannins, des flavonoĂŻdes, des stĂ©rols, des coumarines, et des saponoĂŻdes (Ramadanet al. 1993, Codjia et al. 2001, SidibĂ© et Williams 2002). Il s’agit des substances organiques azotĂ©es et basiques douĂ©es de propriĂ©tĂ©s physiologiques entretenant le systĂšme nerveux et la moelle Ă©piniĂšre (alcaloĂŻdes) ou qui sont des toniques veineuses ayant des propriĂ©tĂ©s antispasmodiques, anti-ulcĂ©reux et anti-inflammatoire (flavonoĂŻdes, antioxydant naturel puissant) ou encore qui sont des substances poly-phĂ©noliques qui se combinent aux protĂ©ines de la peau pour la rendre imputrescible (tanins). La prĂ©sence de l’adansonine dans l’écorce justifie son utilisation contre la malaria et les autres fiĂšvres (SidibĂ© et Williams 2002).

La feuille de baobab bio sauvage utilisé dans la médecine africaine depuis des millénaires

La feuille de baobab bio sauvage utilisé dans la médecine africaine depuis des millénaires

La teneur trĂšs Ă©levĂ©e en fer aussi bien dans les feuilles que dans les graines, de l’ordre de 29,3% de la matiĂšre sĂšche (Codjia et al. 2001), justifie les raisons pour lesquelles elles sont indiquĂ©es dans le traitement de l’anĂ©mie car le fer a la propriĂ©tĂ© de fixer l’hĂ©moglobine empĂȘchant ainsi l’anĂ©mie. Les graines quant Ă  elles, contiennent non seulement des teneurs Ă©levĂ©es en protĂ©ines de l’ordre de 33,88% et en lipides de l’ordre de 28,28% (Codjia et al., 2001) mais aussi des acides aminĂ©s essentiels Ă  des taux qui supportent les recommandations Ă©tablies pour les ĂȘtres humains par la FAO (Yazzie et al. 1994). Ces fortes teneurs des graines en protĂ©ines et en acides-aminĂ©s essentiels justifient leur utilisation pour la croissance des enfants et expliquent leur utilisation au niveau local dans la fabrication des concentrĂ©s de protĂ©ines: le « mougou-mougou » en milieu Dendi au BĂ©nin par exemple.

Aussi, les valeurs Ă©nergĂ©tiques trĂšs Ă©levĂ©es de la pulpe de pain de singe biologique de l’ordre de 1180- 1900 KJ/100g (Becker 1983), justifient les raisons pour lesquelles les populations locales l’utilisent dans la fabrication des boissons Ă©nergĂ©tiques et rafraĂźchissantes.
Par ailleurs, les valeurs culturelles et mythologiques du baobab sont Ă©galement signalĂ©es au SĂ©nĂ©gal, au Mali, au Burkina-Faso et au Niger (SidibĂ© et Williams 2002). Chez les Dogons au SĂ©nĂ©gal, le baobab s’intĂšgre Ă  la vie et Ă  la mort. A Bandiagara, en pays Dogon, c’est un mode de sĂ©pulture rĂ©servĂ© aux lĂ©preux. On choisit le baobab creux, avec une ouverture de prĂ©fĂ©rence tournĂ©e vers le haut. La dĂ©pouille est fixĂ©e sur un brancard, glissĂ©e Ă  l’intĂ©rieur et l’ouverture scellĂ©e avec de l’argile et de la paille. En fait, l’utilisation de ce type de sĂ©pulture est bien une consĂ©quence de la peur de la maladie. Un cadavre de lĂ©preux en terre risque d’amener une pluviositĂ© insuffisante, sans compter la souillure du sol pendant des annĂ©es, et donc des cĂ©rĂ©ales, des fruits, des mares. Baumer (1995) indique que le baobab est trĂšs important dans la culture sahĂ©lienne en gĂ©nĂ©ral si bien qu’il existe encore des villages complĂštement enfouis dans des peuplements denses de baobabs entourant dĂ©fensivement ces villages.

C’est le cas Ă©galement dans les rĂ©gions septentrionales du BĂ©nin qui partagent avec ces rĂ©gions sahĂ©liennes des populations qui historiquement sont les mĂȘmes. Mais d’aprĂšs SĂšne (1985), dans les pays pauvres d’Afrique oĂč subsistent encore Ă  l’état naturel ces ressources biologiques, aucun plan d’amĂ©nagement n’est dĂ©veloppĂ© Ă  l’endroit de ces ressources. Pire, il n’existe pratiquement pas de politique adĂ©quate de mise en filiĂšre de ces ressources. Depuis trĂšs longtemps, ces ressources phytogĂ©nĂ©tiques d’une importance capitale pour les populations locales n’ont pas bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une attention de la part des dĂ©cideurs politiques, des amĂ©nagistes, des gestionnaires et des scientifiques. Souvent, les prĂ©jugĂ©s des dĂ©cideurs politiques et des populations des villes en gĂ©nĂ©ral favorisent les produits de type occidental au dĂ©triment des produits locaux. Ces derniers sont soit socialement inacceptables, soit considĂ©rĂ©s comme technologiquement infĂ©rieures parce qu’ils ont Ă©tĂ© utilisĂ©s par les populations ancestrales non avancĂ©es (SĂšne 1985).
Or selon plusieurs Ă©tudes, la production de ces non-ligneux pourrait mĂȘme, dans certaines forĂȘts ĂȘtre Ă  terme plus rentable que la conversion de la forĂȘt en pĂąturages ou en terres agricoles (Hecht et Schwartzman 1988, Peters 1990). Mieux, les populations rurales africaines notamment les femmes rurales disposent sur ces ressources des savoirs accumulĂ©s depuis des millĂ©naires.
Ceci est mis en évidence par les technologies endogÚnes développées par les populations rurales de la partie septentrionale du Bénin en ce qui concerne la transformation des produits du baobab.
Ce sont des preuves qui tĂ©moignent d’une parcelle du gĂ©nie du peuple noir Ă  valoriser ses ressources naturelles Ă  des fins d’usage multiple. Mais, ces technologies endogĂšnes dĂ©veloppĂ©es par les populations rurales semblent ĂȘtre culturelles. Historiquement, les Otammari ou BetammaribÚ constituent avec les BesorubĂš un grand groupe socio-culturel connu sous le nom de « Somba ».
Mercier (1968) rapporte de nombreuses sens Ă©tymologiques liĂ©s Ă  ce groupe ethnique dont l’un trĂšs rĂ©vĂ©lateurs fait des « Somba » les « hommes du baobab » parce qu’ils en consomment la farine.


[Total : 5    Moyenne : 4/5]

Le pain de singe bio antioxydant naturel puissant

Le baobab bio sauvage a une grande importance alimentaire au BĂ©nin. Tous les organes de l’arbre ont au moins un double usage notamment alimentaire et thĂ©rapeutique.
Les feuilles de baobab bio sauvage
Les jeunes feuilles servent Ă  prĂ©parer une sauce dĂ©nommĂ©e « tutonakankounti » en milieu «Otamari » puis « KĂŽ Foy Tayo » en milieux Dendi et Djerma, trois groupes ethniques situĂ©s dans le septentrion au BĂ©nin. Ces dĂ©nominations linguistiques traduisent littĂ©ralement sauce de feuilles fraĂźches de baobab bio sauvage qui accompagne la pĂąte de mil, de maĂŻs ou de sorgho. Par ailleurs, ces mĂȘmes feuilles peuvent ĂȘtre cueillies en grande quantitĂ©, sĂ©chĂ©es et rĂ©duites en poudre et utilisĂ©es pour prĂ©parer la sauce ordinaire de baobab. Le mĂȘme procĂ©dĂ© d’utilisation des feuilles de baobab bio sauvage a Ă©tĂ© observĂ© dans les mĂ©nages Haoussa (Tchanga venus du Nigeria et Maouri en provenance du Niger) avec un intĂ©rĂȘt beaucoup plus marquĂ© pour la poudre verte des feuilles dont la sauce dĂ©nommĂ©e « Miya Kouka » est rĂ©guliĂšrement mangĂ©e pour assainir l’organisme.
En milieu Mokolé, on utilise aussi les feuilles comme sauce qui accompagne la pùte de maïs.
En revanche, chez les Fons, Adja, Mina, Dactcha et Mahi du Sud et Centre du BĂ©nin, les populations rurales utilisent trĂšs peu ou presque pas les feuilles de baobab bio sauvage pour assaisonner les sauces. Les connaissances endogĂšnes sur l’espĂšce sont trĂšs peu dĂ©veloppĂ©es dans ces milieux, l’espĂšce Ă©tant considĂ©rĂ©e le plus souvent dans ces milieux comme un abris pour les sorciers.

Les graines du fruit du baobab bio sauvage, pain de singe bio

Les graines du fruit du baobab bio sauvage, pain de singe bio

Les graines
Les graines de baobab bio sauvage sont diversement utilisĂ©es. Elles servent prioritairement Ă  prĂ©parer une sauce dĂ©nommĂ©e « mantofaman » en Otomari. Cette sauce est trĂšs indiquĂ©e chez les hypertendus qui voient s’amĂ©liorer trĂšs rapidement leur Ă©tat de santĂ©. Une autre utilisation des graines consiste
Ă  les dĂ©cortiquer afin d’extraire l’amande qui est utilisĂ©e pour assaisonner les sauces ou pour remplacer tout simplement la viande. Les graines entrent Ă©galement dans la prĂ©paration de certains produits culinaires comme ingrĂ©dients pour la sauce (moutarde ou galette) qui remplacent par
moment certains bouillons ou cubes aromatisĂ©s utilisĂ©s par les femmes. Le « Mougou-mougou » en Dendi est une autre forme d’utilisation des graines sur le plan alimentaire. Les graines sont grillĂ©es, pilĂ©es et tamisĂ©es. A la poudre obtenue on ajoute des Ă©pices (sel, piment et autres condiments)
ou du sucre. Ce mélange est surtout apprécié par les enfants.
La pulpe de pain de singe
C’est la partie du baobab bio sauvage qui prĂ©sente des usages alimentaires et mĂ©dicinaux multiples. Le « mutchoyan » en Otomari est une pĂąte acide faite avec la pulpe de baobab et la farine de cĂ©rĂ©ales.
L’avantage du « mutchoyan » est qu’il peut durer une semaine sans subir la putrĂ©faction. La pulpe est Ă©galement utilisĂ©e comme du lait Ă  l’état frais qu’on dilue dans de la bouillie ou la boule de mil chez les Dendi, Haoussa et Djerma. En milieu Dendi, ce mĂ©lange est surtout servi
au cours des cĂ©rĂ©monies de funĂ©railles des vieillards d’un certain Ăąge (70 Ă  80 ans); il sert Ă  dĂ©saltĂ©rer les gens Ă  leur retour du cimetiĂšre. La pulpe est aussi utilisĂ©e dans le caillage de lait au niveau des campements Peulh pour en augmenter la quantitĂ© et l’écouler par la suite dans
les marchĂ©s environnants. Ce lait dĂ©nommĂ© « Houra » chez les Haoussa et « Donou » chez les Djerma est trĂšs apprĂ©ciĂ© par ces groupes ethniques. Cette mĂȘme pulpe de pain de singe mĂ©langĂ©e Ă  la farine de mil, ou de sorgho sert Ă  prĂ©parer une bouillie dĂ©nommĂ©e « K koumandi » qui est trĂšs consommĂ©e en pĂ©riode de crise alimentaire. Ce procĂ©dĂ© permet d’augmenter non seulement la qualitĂ© de la bouillie grĂące Ă  la pulpe qui est riche en Ă©lĂ©ments nutritifs, mais aussi la quantitĂ© pour que cela suffise Ă  tous les membres de la famille. Le fruit de baobab bio sauvage ou pain de singe bio dĂ©barrassĂ© de son pĂ©doncule, est nettoyĂ© et percĂ© Ă  sa partie supĂ©rieure au point d’attache du pĂ©doncule, on introduit une quantitĂ© apprĂ©ciable d’eau et on agite fortement. On obtient ainsi un jus concentrĂ© trĂšs agrĂ©able Ă  boire appelĂ© « KĂŽ ba you » chez les ethnies Djerma et Dendi, que les jeunes gens consomment pendant la rĂ©colte du coton. La pulpe de pain de singe bio est aussi utilisĂ©e dans le laitage; les petites entreprises traditionnelles de fabrication de produits laitiers (Ă  Malanville et Gaya au Niger) mettent sur les marchĂ©s et en destination des villages pĂ©riphĂ©riques une gamme de produits fabriquĂ©s Ă  base de pulpe Ă  savoir: Solani (lait caillĂ© sucrĂ©), yaourt, sucettes, etc. Dans la partie Sud du BĂ©nin, la pulpe de pain de singe bio est essentiellement utilisĂ©e par les enfants et jeunes comme collation. Il n’existe quasiment pas de technologies endogĂšnes dĂ©veloppĂ©es pour valoriser cette partie noble de l’espĂšce.

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Autres utilisations des graines et de feuilles
En plus de leur apport dans l’alimentation des populations, les feuilles et les graines jouent un rîle important dans les usages technologiques notamment dans le domaine de l’architecture.
Ainsi les feuilles sĂ©chĂ©es et rĂ©duites en poudre sont mĂ©langĂ©es Ă  la gomme arabique et au calcaire et le tout est utilisĂ© pour crĂ©pir les chambres en remplacement du ciment. A titre d’exemple 50 kg de poudre de feuilles sont utilisĂ©s pour le crĂ©pissage d’une chambre de 4 m2.
Les femmes en particulier celles de l’ethnie « MokolĂ© » utilisent les graines de baobab bio sauvage qu’elles mĂ©langent Ă  de petites pierres et du banco pour damer les salons des chambres. Pour un salon de 4 m2, 30 kg de graines sont utilisĂ©s. Ces diffĂ©rents types d’usages technologiques s’observent
surtout dans la partie Ouest de la Commune de Malanville au niveau des villages de Kantro et Toumboutou dans le Nord-BĂ©nin.
La capsule du pain de singe
Il faut noter que la capsule du baobab bio sauvage est utilisĂ©e pour fabriquer de la potasse de qualitĂ© qui est utilisĂ©e pour traiter l’indigestion et la nausĂ©e. Mieux, en milieu Datcha (Centre-BĂ©nin), les capsules sont utilisĂ©es pour fabriquer du savon. La technologie consiste Ă  Ă©craser les capsules
et Ă  les bouillir dans de l’eau. Au fur et Ă  mesure de la cuisson, on ajoute de l’huile de palmiste ou de l’huile rouge ce qui conduit Ă  une saponification et par la suite Ă  l’obtention du savon noir mis en boule et commercialisĂ© localement sur les marchĂ©s.


[Total : 21    Moyenne : 2.6/5]

ConsommĂ© depuis des dĂ©cennies en Afrique, le pain de singe bio antioxydant naturel puissant, fruit du baobab bio arrive en Europe. CosmĂ©tique ou alimentaire, son avenir s’annonce radieux. C’est ce que rapporte Laureline Duvillard dans Le Temps de GenĂšve.

Le marchĂ© europĂ©en s’ouvre au fruit du pain de singe bio, ce fruit de forme ovale au goĂ»t sucrĂ© et acidulĂ© est produit par centaines par chaque arbre.
Le 27 juin 2008, la Commission europĂ©enne a autorisĂ© la mise sur le marchĂ© de la pulpe de fruit du pain de singe bio. C’est l’aboutissement d’un travail de longue haleine pour PhytoTrade Africa, l’ONG qui a lancĂ© en 2006 le processus visant cette autorisation.

Le pain de singe biologique certifié Ecocert

Le pain de singe biologique certifié Ecocert

Selon l’ONG, la dĂ©cision de la Commission europĂ©enne va permettre de nouveaux revenus pour les pays africains oĂč pousse le pain de singe bio, baobab sauvage bio. Cyril Lombard, de PhytoTrade Africa, dĂ©clare que cette commercialisation d’ici cinq Ă  dix ans pourrait crĂ©er une industrie, des emplois, soutenir l’économie, et amĂ©liorer dans ces pays le quotidien de prĂšs de 10000 personnes. En barres de cĂ©rĂ©ales, en yogourts la poudre extraite de ce fruit sĂ©duira-t-elle les europĂ©ens?
Ses vertus sont nombreuses.
Sa teneur en calcium est deux fois plus haute que celle du lait. Le fruit du baobab bio contient un grand nombre de vitamines B1 et E et est une source importante de vitamine C.
Le pain de singe bio peut aussi ĂȘtre utilisĂ© en mĂ©decine. «Il contient une prĂ©sence dĂ©montrĂ©e de substances antibactĂ©riennes, on s’en sert en mĂ©decine traditionnelle africaine pour lutter contre les diarrhĂ©es et dans certaines rĂ©gions comme dĂ©sinfectant.»
Il est dĂ©jĂ  prĂ©sent dans le domaine cosmĂ©tique, oĂč il est apprĂ©ciĂ©, notamment pour les bienfaits de son huile (tirĂ©e des graines) qui contient beaucoup d’antioxydants. L’annĂ©e derniĂšre, Body Shop l’avait intĂ©grĂ©e Ă  des fonds de teint de sa collection automne.

Recette jus de pain de singe
Ingredients :
pour 4 litres de boisson, 1 kg de pain de singe, 750 g de sucre, 1 boite de lait concentre non sucre et 500 g de sucre ou 1 boite de lait concentre sucre, 4 sachets de sucre vanille, 1 boite de jus d’ananas (53 cl).

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Acheter du pain de singe biologique sur Biologiquement.com

Vous pouvez acheter de la poudre de pulpe de fruit de baobab bio, pain de singe bio sur la boutique  Biologiquement.com


[Total : 6    Moyenne : 3.8/5]

Recette de la galçe au pain de singe baobab bio antioxydant naturel puissant

Le fruit du baobab, Adansonia digitata, est communĂ©ment appelĂ© “pain de singe”.
Les fruits sont de forme allongée ; ils mesurent de 15 a 30 cm de long, parfois plus, et sont recouverts de poils souples. Ils contiennent une pulpe blanchùtre (le pain de singe) et des graines de couleur brunùtre.

Le pain de singe bio, pulpe de fruit de baobab bio

Le pain de singe bio, pulpe de fruit de baobab bio

Glaces de pain de singe
ingrĂ©dients : lkg de pain de singe, en gĂ©nĂ©ral 3 litres d’eau mais la quantitĂ© varie de 2,5 a 4 I, 750 g a I kg de sucre (selon la quantitĂ© d’eau), 500 g de lait en poudre, 1 boite de lait concentre non sucre ou 1 boite de lait concentre sucre mais dans ce cas 750 g de sucre au lieu d’ 1 kg.
Les femmes ajoutent frĂ©quemment : 4 a 5 sachets de sucre vanille, 2 ou 3 bouchons d’eau de fleur d’oranger.

Certaines utilisent Ă©galement 1 a 2 doses de “safran”, colorant jaune en poudre, 1 a 2 noix de muscade, essence de banane, quelques bananes molles, 1 boĂźte de jus d’ananas.
L‘addition de lait en poudre ou de lait concentre n’est pas effectuĂ©e par toutes les prĂ©paratrices mais par une grande majorité d’entre elles.
Le pain de singe se dissout facilement dans I’eau. C’est pour cette raison que le lavage est trùs rapide et parfois insuffisant.
La phase de repos qui suit le lavage dure gĂ©nĂ©ralement deux heures mais certaines femmes attendent jusqu’a 8 heures. Le repos est complĂ©tĂ© par un malaxage manuel de quelques minutes.
Une des prĂ©paratrices rencontrĂ©es fait bouillir I’eau avant de faire tremper le pain de singe.
Une autre femme verse le pain de singe dans un peu d’eau aprùs avoir tamise et effectue un deuxiùme malaxage et tamisage.
Le jus obtenu aprĂšs addition des divers ingrĂ©dients est trĂšs épais, en particulier lorsqu’on ajoute le lait concentre.
Comme pour le bissap, la préparation des glaces de pain de singe ne pose pas de problÚmes techniques. Elle est un peu plus longue en raison de h phase de malaxage nécessaire a une dissolution complÚte de la pulpe.


 

Vos serez surement intéressé par ces blogs : sel de Guerande, les fleurs de bach, l'aloe vera, la plante de stevia bio, les femmes nappy, le fruit du camu camu, le sel de Guérande, l'arbre du baobab, la feuille de menthe bio, le fruit de grenade bio, la baie d'aronia bio, chia bio, le fruit de l'acerola bio, le fruit de maqui bio, le fruit de guarana bio, l'huile de jojoba bio, la boisson de maté bio, le silicium organique, utilisation du chanvre bio, le thé de rooibos, l'huile d'argan, konjac bio coupe faim, les antioxydants naturels, le sirop agave biologique, physalis peruviana, la racine de gingembre biologique, le citron yuzu bio, le fruit de cupuacu biologique, la baie d'arbouse bio, la vigne rouge bio pour la circulation, urucum bio contre le cancer de la peau, le fruit de lucuma bio, les amandes biologiques, la cerise, le fruit de mangoustan bio, le thym antioxydant, levure de riz, le citron vert, les antioxydants naturels puissants, le raisin riche en antioxydant, l'ortie bio riche en silice, la baie de sureau, le goji de l'Himalaya, les baies de goji Himalaya, les antioxydants naturels puissants, la pulpe de baobab biologique, les protéine biologique, beurre de karite bio, le fruit de l'argousier bio, la poudre de baobab bio, la feuilles de ginkgo biologique,le goji biologique, le champignon reishi biologique, le transhumanisme, les sushis japonais, le fruit du baobab bio, les baies de goji biologique, la pharmacie biologique, le cannabis biologique, la marijuana biologique, les insectes comestibles, les prooxydants, la poudre de baobab biologique, le pain de singe baobab, le baobab biologique, biologiquement, le bouye jus de baobab, baobab.com, la tomate biologique, les insectes comestibles,le fruit du corossol, le fruit du baobab biologique, la feuille de graviola bio, le bambou bio, l'artemisinine bio anti-cancer, baobab.com, la feuille de corossol, un hamburger vegetarien, la dhea naturelle, couple mixte, le caylar, l'armoise anti-cancer, lait de cafard, pissenlit cancer, graviola corossol, la feuille de papaye anti cancer